Brussels Art Film Festival 2018 (15 - 18 Nov. 2018)

 

La Belgique a toujours été pionnière en ce qui concerne le film sur l'art et l'avant-garde cinématographique. Sa présence dans les festivals internationaux spécialisés en est la preuve et le nombre de productions (aux alentours de 80 par an) est caractéristique de l'intérêt porté par les cinéastes à l'égard de leurs artistes et de l'art en général.

Chaque année, le BAFF permet de faire le tour de la production artistique et cinématographique en Belgique en présentant des films sur l'art, pour la plupart inédits, issus des deux communautés. Il permet également, notamment grâce aux prix, de donner de la visibilité à ces films, et de trouver des réseaux de distribution alternatifs.

Ce cinéma, parfois montré dans les galeries d'art à défaut de salles qui puissent l'accueillir, mérite une meilleure visibilité, mérite un lieu de diffusion, mérite son festival.

En savoir plus: www.baffestival.be

 

MERCREDI 14 NOVEMBRE 2018

ISELP

15H00 à 17H00

Master Class / Muriel Andrin
Performances et captations mécaniques
Jeux de mesures et enjeux de la caméra dans la constitution du document(aire)
Avec des extraits de nombreux documentaires issus de la collection du Centre du Film sur l’Art dont :

MADEMOISELLE ZALLINGER
de Prunelle Rulens
Belgique / 2017 / 13’ / VOFR st EN
Producteur : Dérives asbl

Soir de spectacle. Sur scène, Denis Lavant interprète l’épouvantable Herrenstein dans Elisabeth II, une pièce de Thomas Bernhard. Mais en coulisses, Delphine Bibet, dans le rôle de Mademoiselle Zallinger, tient le premier rôle pour la caméra. Loin des projecteurs, invisible pour les spectateurs, le travail de la comédienne est mis à jour et à nu par le miracle du cinéma.

zallinger

 

 

JEUDI 15 NOVEMBRE 2018

 

CINÉMA CAMEO (Namur)

20H00

RIEN N’EST PARDONNÉ
de Guillaume Vandenberghe et Vincent Coen
Belgique / 2017 / 62’ / VO st FR
Producteur : Savage film, Eklektik Productions, RTBF

 

Blogueuse dans son pays, Zineb El Rhazoui décide de quitter le Maroc pour s’installer à Paris. Très vite, elle est embauchée à Charlie Hebdo qui devient une véritable famille. Mais le 7 janvier 2015, ses collègues et amis sont assassinés… Portrait intime d’une idéaliste, Rien n’est pardonné est avant tout l’histoire de ceux qui résistent, prêts à payer de leur vie pour défendre la liberté d’expression.

 - Projection en présence de: Vincent Metzinger -

 

rien pardonné

 

 

VENDREDI 16 NOVEMBRE 2018

ISELP

19H00

RIEN N’EST PARDONNÉ
de Guillaume Vandenberghe et Vincent Coen
Belgique / 2017 / 62’ / VO st FR
Producteur : Savage film, Eklektik Productions, RTBF

 

Blogueuse dans son pays, Zineb El Rhazoui décide de quitter le Maroc pour s’installer à Paris. Très vite, elle est embauchée à Charlie Hebdo qui devient une véritable famille. Mais le 7 janvier 2015, ses collègues et amis sont assassinés… Portrait intime d’une idéaliste, Rien n’est pardonné est avant tout l’histoire de ceux qui résistent, prêts à payer de leur vie pour défendre la liberté d’expression.

 - Projection en présence de: Vincent Coen -

 

rien pardonné

 

 SAMEDI 17 NOVEMBRE 2018


ISELP

14H00

LE VEILLEUR
de Lou du Pontavice et Victoire Bonin
Belgique - Chine / 2018 / 22' / VO st FR
Producteur : INSAS, LUCA-School of Arts, Beijing Film Academy

Quelques mois plus tôt, Guandong est devenu gardien au conservatoire central de musique de Pékin : son fils de 14 ans a réussi le concours d'entrée pour y étudier le cor d’harmonie. Mais leur rêve à tous deux, c’est qu’il réussisse à partir à l’étranger.
En attendant, la maison familiale au Jinan vient d'être rasée - désormais leur vie est au conservatoire. Personne ne soupçonne leur filiation.
Mais de son poste de gardien, Guangdong veille sur son fils…

- Projection en présence de la cinéaste -

veilleur

 

DEVENIR
de Géraldine Charpentier
Belgique / 2017 / 2' / VO st FR
Producteur : Atelier de Production de la Cambre

Le fameux « On ne naît pas femme, on le devient » de Simone de Beauvoir est ici décortiqué par la philosophe et théoricienne du genre, Judith Butler. À l’écran, Géraldine Charpentier mélange les figures d’hommes et de femmes et brouille les pistes. Une petite animation illustrant un grand propos.

- Projection en présence de la cinéaste -

devenir

 

 

SAMEDI 17 NOVEMBRE 2018


CINEMATEK

19H00 - Salle Ledoux
MITRA
de Jorge Leon
Belgique / 2018 / 83’ / VO st FR
Producteur : Thank You & Good Night productions, Films de Force Majeure, Present Perfect, Sophimages, Magellan Films

 

Après l’étonnant Before We Go, Jorge León signe un nouvel opus tout aussi surprenant qui relie cette fois maladie mentale, opéra, psychiatrie et cinéma. Prenant pour prétexte l’histoire réelle de l’enfermement forcé de la psychanalyste iranienne Mitra Kadivar, le cinéaste tisse une fresque immense qui parle surtout de liberté et pose un regard nouveau sur ceux que l’on met à l’écart de la société. En transformant ce drame humain en œuvre opératique, le cinéaste lui donne une dimension tragique et universelle.

- Projection en présence du réalisateur -

 

mitra

 

DIMANCHE 18 NOVEMBRE 2018

13H00 - Salle Ledoux
ASHCAN
de Willy Perelsztejn
Belgique / 2018 / 90’ / VO st FR
Producteur : Nowhere Land Productions, Les Films De La Mémoire, Création et Mémoire

 

Le 8 mai 1945, l'Allemagne capitule. De très hauts dirigeants nazis, dont Göring, sont faits prisonniers dans un hôtel à Mondorf-les-Bains, au Luxembourg. Des agents américains seront chargés de découvrir la vérité du système qu’ils ont mis en place, dont le monde a alors à peine conscience. Non pas par la torture, mais grâce à la confiance. Le film plonge dans cette histoire méconnue par le biais d’une pièce de théâtre dans laquelle lors des répétitions les comédiens devront aussi questionner leur place d’humains et leurs responsabilités d’artistes.

- Projection en présence du réalisateur -

 

ashcan

 

 

 

15H00 - Salle Ledoux
AU TEMPS OÙ LES ARABES DANSAIENT
 de Jawad Rhalib
BELGIQUE / 2018 / 84’ / VO st FR
Production : R&R Productions, Zonderling, RTBF, CANVAS, WIP, Free Lon Production

 

En Egypte, en 1955, Samia Gamal hypnotise le monde arabe avec son magnétique déhanchement et la fleur noire qui entoure son nombril fait basculer tous les cœurs. Mais ça, c’était avant, c’était au temps où les Arabes dansaient, au temps où les discours de haine n’avaient pas encore empoisonnés les corps et les cœurs. Pourtant, partout, des corps bien vivants continuent de s’exprimer malgré la peur.

- Projection en présence du réalisateur -

arabes 2

Nos partenaires

Logo RACC 2017 4

CinemathequeFWB

logo bibliothequespubliques

logo pointculture

RTBF

aaapa

logo cfa

logo BAFF

LEPtitCine Logo

logo cba

screenbox

wip 2

logo sabam

Scam LOGO couleur

logo cinergie

Quadrature Logo rvb

LOGO UCBE FR regular

logo mois du film documentaire